HISTORIQUE


SOURCE: Extrait du livre d'or du premier Bataillon d'Artillerie Luxembourgeois - 1967 -

Parmi les premières du monde, les troupes de Jean l‘aveugle (1296-1346) se servent d‘armes à feu. Il s‘agit de bombardes d‘un calibre de 20 cm projetant des boulets de pierre à plus de 200 mètres.  La longueur du tube est d‘environ trois calibres. La bouche à feu est montée sur un affût de bois muni de deux roues. Le 1. novembre 1842 est mis sur pied à Ettelbruck (la caserne longe la route de Luxembourg) l‘Artillerie du contingent fédéral que notre pays doit mettre à la disposition de l‘Allemagne.

Il s‘agit d‘une „Half-Batterie“ à 4 pièces, son effectif est de 95 hommes, dont 3 officiers.

Les hommes de troupe artilleurs sont des miliciens luxembourgeois sélectionnés spécialement pour leur discipline, leur adresse et leur taille.

L‘unité est dotée d‘un armement moderne hollandais - un obusier de 15 cm, un canon de 12 livres et de deux de 6 livres. Ces pièces sont tirées par des chevaux. La porté maximum de l‘obusier est d‘environ 1.500 mètres, celle des canons de 4.000 mètres. Elles tirent des obus pleins ou à mitraille.

L‘Artillerie du contingent fédéral est dissoute le 1. mars 1847 à Ettelbruck et le matériel est remis aux Hollandais.

ecusson45

La „C Troop“ de l‘Artillerie de la Première Brigade Belge est mis sur pied le 1. février 1944 à Ramsgate en Angleterre. La „C Troop“ a quatre pièces, a son propre bureau de tir et son propre observatoire. L‘unité a un effectif de 87 hommes. A l‘exception de 2 officiers de nationalité belge, les autres membres de la „Troop“ sont de nationalité luxembourgeoise.

Ils ont été recrutés parmi les anciens de la Légion Etrangère et les réfugiés en Angleterre.

Les pièces sont des canons de 25 livres britanniques (88 cm), remorqués par des tracteurs Morris. La portée maximum de ces armes est de 12.200 mètres.

La „C Troop“ débarque en Normandie le 8 août 1944 et participe dès lors à la campagne de libération de la France, de la Belgique et de la Hollande. Le premier coup sur l‘ennemi est déclenché le 13 août 1944.

Par arrêté du 18 avril 1945, la Première Brigade est citée à l‘ordre du jour de l‘Armée Belge:

   „ Normandie. Au cours de la progression de la Première Armée Canadienne de l‘Orne au Havre, a toujours été à l‘avant-garde de la Division à laquelle elle était attachée, s‘est emparée après de durs combats de toutes les localités jalonnant la côte normande et notamment des villes de Cabourg, Villers-sur-mer, Deauville, Trouville, Honfleur et Bolbec. Son action lui a valu les plus hauts témoignages d‘estime de la part du Haut Commandement Allié“.
    „ Canal de Wessem.  Pendant sept semaines, a assuré la liaison entre les Armées Britannique et Américaines en tenant avec de faibles forces un front très étendu et particulièrement exposé. Par des actions ofensives et défensives, a maintenu intégralement ses positions trompant ainsi l‘ennemi sur l‘importance de ses forces. A eu l‘honneur d‘exécuter avec succès la première attaque dans l‘offensive qui a mené la Deuxième Armée Britannique du Canal de Wessem à la Meuse.“

L‘arrêté attribue également la fourragère 1940 à la Première Brigade et l‘autorise à inscrire les noms “Normandie“ et “Canal de Wessem“ à ses drapeaux, chars et boucliers.

L‘unité d‘Artillerie luxembourgeoise est dissoute le 27 juin 1945 à Walferdange.


- De 1951 à 1959, le Premier Bataillon est une unité de deuxième échelon qui n‘est constituée suivant tableau d‘organisation que pour des périodes de rappel et de manoeuvres. En dehors de ces périodes, des unités d‘instruction d‘artillerie, noyaux successifs du Premier Bataillon d‘Artillerie, assurent par intermittence la formation du personnel destiné à cette unité. Le Bataillon est une partie organique du Groupement Tactique Régimentaire Luxembourgeois.

- Le 4 mai 1951 est constitué le détachement d‘ artillerie, unité d‘instruction et noyau du premier Bataillon d‘Artillerie. Le détachement est caserné à Bitbourg en Allemagne à partir du 6 octobre 1951. L‘arment consiste en canon de 25 livres (88mm) britaniques mis à la disposition du Luxembourg par le Canada.

-En février 1954 la dénomination officielle de l‘unité d‘instruction d‘Artillerie devient “Bataillon d‘Instruction d‘Artillerie“                                                                                                                     

- Le 27 août 1954, le Premier Bataillon d‘Artillerie est mis sur pied pour participer au sein du Groupement Tactique Régimentaire à l‘exercice “Drapeau“ dans l‘Eifel et à Baumholder (Allemagne) en août et septembre 1954.

- Le 25 août a lieu la constitution du Premier Bataillon d‘Artillerie qui participera jusqu‘au 2 octobre aux manoeuvres du Groupement Tactique Régimentaire au Camp de Bitche (France).

- Au cours des années 1955 - 1956 et 1957, les tubes des canons de 25 livres sont remplacés par des tubes de 105 mm. A cette occasion, les échelles en degrés des instruments de pointage sont remplacées par des échelles en millièmes.
 ( La transformation fut réalisée à l’Arsenal de l’armement lourd de l’Armée belge à Rocourt / Liège.)

- Le 27 juin 1957 est créé à Diekirch le Centre d‘Instruction d‘Artillerie.- Du 3 au 23 septembre 1957 ont lieu des manoeuvres du Groupement Tactique Régimentaire au Camp de Sissonne (France). Le Premier Batailon d‘Artillerie reconstitué y participe.- Le 15 octobre 1957, une Ecole de Candidats-Gradés de Réserve d‘Artillerie est installée à Walferdange.- Le 31 janvier 1959, le Centre d‘Instruction d‘Artillerie est dissout et son personnel est mis à la disposition du Commandement des Troupes.- En 1960, un projet de réforme de l‘Armée prévoit qu‘au lieu d‘un Groupement Tactique Régimentaire de deuxième échelon, un Bataillon d‘Artillerie permanent sera mis à la disposition de l‘Organisation du Traité de l‘Atlantique du Nord.

Badge Canon


8th Infantry Division- Le 4 décembre 1961 est créé le noyau du Premier Bataillon d‘Artillerie de “formule nouvelle“. Le Bataillon lui-même est mis sur pied à Diekirch le 12 mars 1962.
L‘armement d‘artillerie consiste toujours en 18 obusiers “105 mm - 25 livres“. Les tracteurs d‘artillerie Ford ont été remplacés par des camions GMC, dont la capacité de chargement permet de metre hors service les caissons.
- Les premiers manoeuvres du Bataillon réorganisé ont lieu à Baumholder du 30 juin au 11 juillet 1962.
- A partir du 7 décembre 1962, la Batterie C n‘est provisoirement plus organisés suivant Tableau d‘Organisation. Elle a pour mission de donner l‘instruction de base (commune à toutes les armes) et l‘instruction individuelle avancée (spécialité d‘artillerie) aux recrues destinées au Bataillon.
- Du 2 au 9 mai 1963 et du 26 mai au 5 juin 1963, les Batteries EM, SV, A et B effectuent des périodes de camp à Baumholder.
- Le 19 août 1963 est signé l‘arrangement militaire définissant les conditions dans laquelles le Premier Bataillon d‘Artillerie sera mis sous contrôle opérationnel d‘une grande unité US appartenant aux Forces Alliés Centre Europe.
La Huitième Division d‘Infanterie US, faisant partie du Cinquième Corps stationné en Allemagne, est désigné pour exercer ce contrôle.
- Du 29 novembre au 10 décembre 1963, le Premier Bataillon d‘Artillerie effectue une période de camp à Baumholder. C‘est là que, le 4 décembre 1963, a lieu une prise d‘armes, ou le bataillon est reçu officiellement par la Huitième Division.
- Du 13 au 22 avril 1964, la Batterie A, reforcée d‘éléments de la Batterie des Services, est mise aux ordres du First Battalion, Second Artillery et prend part à un exercice de campagne à Grafenwöhr. C‘est pour la première fois qu‘une unité luxembourgeoise est entièrement ravitaillée par l‘Armée US.
- En 1964, les camions GMC, tracteurs d‘artillerie, sont remplacés par des camions M35.
- Du 29 juin au 10 juillet 1964, le Bataillon effectue une période d‘instruction au camp d‘Elsenborn en Belgique.
- Du 11 au 21 octobre 1964, le Bataillon est en manoeuvres à Baumholder et y passe, d‘une façon brillante, son premier “Annual Training Test“; les performances du Bataillon sont telles que le Général de Division Joseph R. Russ, lors d‘une prise d‘armes, adresse au Bataillon la proclamation suivante:
“In accordance with the implementing arrangement between military authorities of the United States of America and the military authorities of the Gand-Duchy of Luxembourg, the 8th Infantry Division Artillery scheduled and administered the annual training test to the 1st Artillery Battalion, Luxembourg, during the period 16 trough 18 october 1964. The 1st Artillery Battalion, Luxembourg, completed the training test in an outstanding manner, and is declared combat ready. The 1st Artillery Battalion, Luxembourg, is hereby welcomed and officially included as a member of the 8th Infantry Division combat force. Effective this date, personnel of the 1st Artillery Battalion, Luxembourg, are authorized to wear the 8th Infantry Division shoulder sleeve insignia“
A cette occasion, le Bataillon reçoit donc également l‘autorisation de porter l‘insigne de la Huitième Division, le fameux huit blanc superposé sur une flèche dorée sur fond bleu.
- Le 17 mai 1965, le Bataillon se rend au camp de Baumholder et y participe à des tirs de toute l‘Artillerie Divisionnaire; il profit de son séjour à Baumholder, qui dure jusqu‘au 29 mai, pour parfaire son instruction d‘unité.
- Du 17 au 28 juillet 1965, l‘Etat-Major et la Batterie d‘Etat-Major du Bataillon participent à l‘excercice “Golden Arrow“ de la Huitième Division. L‘exercice se déroule au Nord de Francfort, en Allemagne.
- Du 27 septembre au 7 octobre et du 6 au 17 décembre 1965, le Bataillon effectue des périodes de camp à Baumholder.
- Du 28 mars au 1. avril 1966, le Bataillon se prépare à son ATT (Army Training Test), qui a lieu à Baumholder pendant la période du 16 au 27 mai 1966. Dans leurs rapports, les arbitres américains déclarent le Premier Bataillon d‘Artillerie Luxembourgeois “combat ready“ et soulignent la valeur professionnelle de son personnel.
- Les 5 et 6 juillet 1966, le Bataillon fait mouvement vers le terrain d‘exercice de Grafenwöhr, près de la frontière tchèque, en Allemagne, et s‘y entrainera jusqu‘au 10 juillet.
- Du 14 au 23 septembre 1966, le Bataillon est au camp de Baumholder.
- Du 13 au 23 mars et du 22 mai au 2 juin 1967, ont lieu, au camp de Baumholder, les dernières manoeuvres du Premier Bataillon d‘Artillerie.
Les derniers coups tirés par le Premier Bataillon d‘Artillerie Luxembourgeoise quittent les tubes des Batteries B et C le 31 mai 1967 à midi; il s‘agit d‘un tir chronométré sur l‘objectif (time on target).

Bon à savoir !

        Le 1er Bataillon d’Artillerie 
                      (1 BN AIE )

             DIEKIRCH 1961 - 1967

        L'organisation du BN Aie.

➡ L'ordre de bataille du bataillon fait état de:
➡ 32 officiers 
➡ 110 sous-officiers
➡ 308 soldats
 soit 450 hommes au total
➡ 3 Batteries de tir (A, B, C)  à 6 obusiers de 105 mm
➡ 1 Batterie de commandement (HQ)                                                                       
➡ 1 Batterie de service (SV)
➡ 110 voitures 

En outre, l'unité d'artillerie est destinée à être formée de volontaires.

En 1963 le bataillon est rattaché à la 8e Division d'Infanterie américaine, stationnée en Allemagne fédérale. 

ORDRE JOURNALIER 19/12/1967


Besucherzaehler


    Création et mises à jour par Guy A. KAYSER   ©  2014 - 2019  
Contact: artilleur@artillerie.lu